نحن نستخدم ملفات تعريف الارتباط (كوكيز) لفهم كيفية استخدامك لموقعنا ولتحسين تجربتك. من خلال الاستمرار في استخدام موقعنا ، فإنك توافق على استخدامنا لملفات تعريف الارتباط سياسية الخصوصية.
 
 
 
google play

 
newpress24.ma
 
آخر الأخبار
مصالح
تابعونا على فيسبوك

أرشيف الأخبار
+ Année 2020
 -  Année 2020
 Avril 2020
 Mars 2020
 Février 2020
 Janvier 2020
+ Année 2019
 -  Année 2019
 Décembre 2019
 Novembre 2019
 Octobre 2019
 Septembre 2019
 Août 2019
 Juillet 2019
 Mars 2019
 Février 2019
 Janvier 2019
+ Année 2018
 -  Année 2018
 Décembre 2018
 Novembre 2018
 Octobre 2018
 ↑  
للإتصال بنا
الأخبار

terrassteee.png


Le progrès des techniques d'observatoire permet désormais de rechercher les conditions favorables à la vie sur d'autres exoplanetes. Ainsi, des trasses d'eau ont étés décelées sur HR 8799c jeune planète gazeuse de sept fois la masse de Jupiter
HR 8799c est une jeune planète gazeuse géante d'environ sept fois la masse de Jupiter. Elle est très éloignée de son étoile dont elle fait le tour en 200 ans. Cette planète a déjà été étudiée par des télescopes en orbite qui y ont décelé des traces d'eau. Elle vient d'être examinée à nouveau avec les nouvelles installations du télescope Keck qui est parvenu à obtenir de meilleurs résultats depuis le sol. Une première qui ouvre la voie de la caractérisation d'autres exoplanètes depuis la Terre et peut-être même de la recherche de traces de vie.
Le succès de l'optique adaptative    
L'équipe qui a réalisé cette étude dont les résultats sont publiés dans The Astronomical Journal a utilisé l'instrument NIRSPEC, un spectromètre haute ésolution qui fonctionne dans le proche infrarouge couplé aux installations d'optique adaptative du télescope. L'optique adaptative est une technique destinée à compenser l'effet de flou de l'atmosphère terrestre causé par les turbulences. Ce sont ces mêmes turbulences qui font scintiller les étoiles quand on les observe à l'œil nu et elles déforment fortement les images capturées par les télescopes terrestres.
Pour contrer le flou atmosphérique, les astronomes créent dans l'atmosphère des étoiles guides en projetant de puissants lasers qui "allument" les atomes de sodium. Les systèmes d'optique adaptative utilisent la lumière de ces étoiles pour calculer la turbulence atmosphérique et corriger les images en déformant le miroir secondaire du télescope. De puissants algorithmes de traitement des images sont également employés.
Par Joël IQNASSE : (Sciences et avenir)

إقرأ المزيد إقرأ المزيد

terrassteee.png


Le progrès des techniques d'observatoire permet désormais de rechercher les conditions favorables à la vie sur d'autres exoplanetes. Ainsi, des trasses d'eau ont étés décelées sur HR 8799c jeune planète gazeuse de sept fois la masse de Jupiter
HR 8799c est une jeune planète gazeuse géante d'environ sept fois la masse de Jupiter. Elle est très éloignée de son étoile dont elle fait le tour en 200 ans. Cette planète a déjà été étudiée par des télescopes en orbite qui y ont décelé des traces d'eau. Elle vient d'être examinée à nouveau avec les nouvelles installations du télescope Keck qui est parvenu à obtenir de meilleurs résultats depuis le sol. Une première qui ouvre la voie de la caractérisation d'autres exoplanètes depuis la Terre et peut-être même de la recherche de traces de vie.
Le succès de l'optique adaptative    
L'équipe qui a réalisé cette étude dont les résultats sont publiés dans The Astronomical Journal a utilisé l'instrument NIRSPEC, un spectromètre haute ésolution qui fonctionne dans le proche infrarouge couplé aux installations d'optique adaptative du télescope. L'optique adaptative est une technique destinée à compenser l'effet de flou de l'atmosphère terrestre causé par les turbulences. Ce sont ces mêmes turbulences qui font scintiller les étoiles quand on les observe à l'œil nu et elles déforment fortement les images capturées par les télescopes terrestres.
Pour contrer le flou atmosphérique, les astronomes créent dans l'atmosphère des étoiles guides en projetant de puissants lasers qui "allument" les atomes de sodium. Les systèmes d'optique adaptative utilisent la lumière de ces étoiles pour calculer la turbulence atmosphérique et corriger les images en déformant le miroir secondaire du télescope. De puissants algorithmes de traitement des images sont également employés.
Par Joël IQNASSE : (Sciences et avenir)

إغلاق إغلاق


أحوال الطقس
عدد الزوار

 67979 زائر

 10 زائر حاليا